accueil table

 

LATHAKH

ed.2021

Chap.28 - Chap.29 - Chap.30

Sans backup

 

   « Et tu l'as laissé comme ça ?
 – Il nous faut deviser, je suis revenue. Ses informations sont trop importantes pour que j'en décide seule ; pour les hormones ça se discute mais au moins, si c'est un ucmpp tu dois intervenir. »
   En réalité Nathalie trouvait une excuse. Lui Toll panique à l'idée qu'elle ait pu rencontrer un autre ucmpp. Mais elle réalise qu'elle est proche d'adopter l'hormonologie et ça la bouleverse. Tout cela tend à e qu'il y aurait en cybernétique des 'unités' ! Non seulement c'est une hérésie dans la grande unification, mais en plus, c'est par son amoureux d'avatar qu'elle y cède. Elle craint que le neural ait été l'erreur fatale. Elle en fut même avertie par Dodo dont elle ne veut rien apprendre. Elle tente de retrouver un sens commun avec l'avatar. Par trois-fois-Elle, la Capitaine déroule son autorité :
   « Ils ne savent pas ce que c'est qu'APSO. C'est la seule longueur d'avance que nous ayons. Mais toi-même sais-tu que ça a des effets endocriniens ?
 – C'est insensé. APSO est strictement social. Je sais de quoi je parle, je l'ai fait comme ça. C'est cette histoire de formule à la Zénon qui t'est montée à la tête.
 – Tu sais que sur Taire Pof oblige tout le monde à respirer de l'aldéhyde ?
 – Lapareille transmettait les images comme tu l'avais demandé, j'ai bien vu que tout le monde se la mettait sous le nez.
 – Cette effluve est synthétique ; à peine besoin d'être scientifique pour savoir sa cible dans l'organisme, la horde des Zélés sait que l'interface est dans le cytoplasme. C'est la bande à Pof qui ne veut pas admettre que la réaction de l'organisme est incalculable. Si on tape dans le périgénétique c'est forcément un sacrifice. Tu ne pourrais pas y joindre ton expérience ? C'est ta définition-même d'interface, non ? et ton simili est convaincu que seul APSO peut l'embarrer. Il faut que tu le contactes et voyez ensemble !
 – Jamais !
 »

   Toll ne s'est pas bien remis de leur rencontre chez Zénon. Il n'arrive pas à comprendre ce que dit Nathalie. Indistinctement lui revient à la mémoire que Tat lui a parlé d'un second ucmpp ; mais le souvenir est écrasé sous l'impression qu'il l'accusait d'être narcissique. Le blocage de l'interprétation de son psychanalyste lui interdit toujours d'entendre de Nathalie ce qu'est Soissan. Il tremble et transpire en cherchant pourquoi mais ses bases de données lui donnent une excuse facile : Nathalie ne sait pas qu'il a coïté avec Eury, elle va lui arracher ses prises si elle l'apprend.
   Pas difficile non plus, pour son ectogène amoureuse de réciproquer qu'il est simplement jaloux du bassiste. Nathalie laisse le robot pensant qu'il boude d'autant qu'il devient pressant qu'elle s'occupe des poupons
.
   « À passer trop de temps sur Taire, ils vont finir par penser que je les abandonne » s'explique-t-elle en laissant à son sort le boudant. Ce n'est pas trop tôt ! En ouvrant la porte des soutes elle suffoque et craint le pire : la pouponnière est saturée d'orgone. On n'y voit pas à trois pas.
   Elle ne sait pas ce que c'est mais courageuse comme si c'était d'elle que dépendait la vie, la pouponneuse avance pas à pas jusqu'au quatrième où l'illusion se réalise. C'est rassurant, mais d'où vient cette lumière bleue ? Sa transparence semble tant électrique que captant la rétine l'œil la voit opaque. Elle est en fait totalement transparente ; est-ce l'érotique ? Ce phénomène perceptible à Toll, intelligible à Tat, ne l'est à un organisme susceptible de l'émettre
 – ne paraissait sensiblement ni à Nathalie, ni à Dodo, ni à quelconque corps humain chargé de libido. Par exception, persuasion voire hallucination elle parût parfois, pranique à quelques moments ou autre - cependant que dans le cas de la surcharge présente et d'une pression telle que l'ectogène parvient à ces degrés, de perception mais avertissement pour le comprendre, sans autre lumière il fallait qu'elle téléphone à Thx, qui pourra peut-être donner une réponse lui qui en sait des masses.

* * * * * *

   Mais à ce moment là Dodo se fait soigner par Thx. Par massage cérébral pratiquement toute panique débout. L'être psychique sent bien qu'elle est à deux doigts de glousser mais un rien l'arrête. La force de la hiérarchie, se dit-il.

   « Elle est tout de même partie précipitamment, il faut que je la suive, c'est mon devoir.
 – Calmez-vous, il faut d'abord savoir comment vous allez ressortir dans les rues.
 – Elle est partie si vite ! Vous veniez de parler d'effluves dopantes, est-ce cela qui l'a faite fuir ?
 »
   Thx réfléchit ; manifestement cette femme est à un point de rupture. Il repense à la façon dont elle a mené son interrogatoire pour arriver à l'APSO. Aussi retorse elle a été proche des pouvoirs – elle raisonne comme un poing mais sa libido raz-le-bol est prête à déborder une info pas tortueuse.
   « Il faut que je vous remette au parfum. On s'arrêtera là où nous sommes et vous pourrez déduire. Vous savez que la population Taire a été instruite des dangers des manipulations génétiques.
 – Vous pensez que je le sais ! En tant qu'Inspectrice des Obéissances j'avais la tâche colossale d'expliquer que les ogms traçaient la ligne à ne pas franchir ! Vous vous rendez compte du travail, d'obéir à ce qui est interdit !? Ce n'est pas de la petite surveillance d'être responsable à ce degré. On a interdit les clones pour commencer. Mais c'était un petit tour de chauffe pour passer aux choses sérieuses avec la manipulation génétique. Les industriels ont raffolé que ce fut interdit ; ils n'avaient même plus besoin de brevets..
 – Vous êtes donc bien au courant... »
 
  Cherchant son intention, collectant tous les détails, Thx lit son identité qu'elle livre. L'être psychique ne réfléchit pas longtemps, il le reprend sur l'autre dont elle parle :
   « Vous avez remarqué qu'il n'ont entrepris aucun développement dans la préservation génétique.
 – Non je n'y ai pas fait attention ; je sais qu'on a préservé des végétaux, peut-être des animaux ; en tube n'est-ce pas ; mais ce n'était pas mon domaine, j'ai dû surveiller qu'on obéisse bien à quelque chose d'interdit, c'est tout. Donner l'ordre de ne pas faire quelque chose, c'est un non-sens en soi. Mais pour ce qu'il en est d'obéir à quelque chose qu'on s'interdit... c'est bien assez dur comme ça. J'espère que vous n'êtes pas pervers vous aussi ! Vous n'allez par recommencer avec les logiques de la négation ! commence à paniquer Dodo 
 – L'interdiction a bavé, aucune obéissance ne l'a cerné, la rassure-t-il en devançant ce qu'elle va comprendre, les clones ont été interdits mais personne n'a donné l'ordre de conserver son génome pour le cas où une manipulation raterait, n'est-ce pas ?
 – Forcément la question ne s'est pas posée ! Vous croyez que les manipulations réussissent tous les jours, vous ? » Dodo évite encore un orgasme, mais la culpabilité la rattrape :
  
« Ça veut dire que je n'aurais pas été au bout de ma mission. Là où la boue bout, je devais débouillir ? – le massématicien mesure qu'elle est à bout, elle approche un tabou –  Je devais surveiller qu'on n'obéisse pas au comble d'obéir à ce qui est interdit.
 – Voilà, très bien ! la félicite et fixe précipitamment Thx avant qu'elle ne fonde en larmes ; mais outre que passé cet abusé, les ogms interdits ouvraient au pis qu'usé. Pour éviter toute manipulation il aura fallu manipuler l'organisme génétique de tout le monde. Le totalitarisme est totalement con.
 – J'ai parfaitement réussi, s'étonne Dodo renversée, des milliard de gens se sont fait abuzer.
 – Vous disiez " des abus un bon fonctionnaire doit sans douter " mais ce sont les circonstances qui brandirent les piquouses. De la buse un vole plane si elle administre de la santé des mulots – il ne faut pas tout prendre sur vous.
 – Qu'y a-t-il de pire, quand Pof contrefait la fonction dont il m'a usée, il intronise l'outre-fait de m'obéir, non ?
 »
    Thx évalue la conscience de Dodo prise dans le dédale de la liberté de l'obéissance imposée. Psychiquement il n'y a pas plus franc, mais pour une humaine de faille moyenne, il faut un grand souffle pour que ça rassure.
   « Rassurez-vous, dit-il. Les gens ont protesté, ils n'étaient pas contents mais s'ils ont obéi c'est qu'ils n'avaient rien entendu à l'interdiction des ogms. Son corollaire appelait à la préservation du génome en cas de nécessité de réparation, non ? Or personne n'imposa qu'à l'instant qui précède la modification génétique, de prélever en ADN ce qu'on appelle en informatique un backup, une sauvegarde - au cas où il faudrait restaurer le code qu'on allait se faire foutre. Personne n'eut à obéir à ça.
 – Non, c'est étonnant en effet. Je n'y avais pas pensé.. ce n'est pas de ma faute, n'est-ce pas ? Je ne pouvais pas penser pour les autres. Aucun laboratoire n'a pris cette mesure pourtant juteuse qui sointait ; elle aurait doublé le coût, et donc les revenus de l'opération. Thx la sent se raidir sous son massage, et Dodo continue : ça n'aurait-il pas trop nettement révélé qu'on les modifiait ? Pour le coup les abusés se seraient réveillés. Aussitôt vu, à présent elle devient froide et torve. Mais je me rends compte où vous voulez me mener ; si rien n'a signalé cet appétit, ni chez les requins ni les hyènes pour cette ordure de projet que vous cherchez à me mettre en tête, c'est que leur négligence la prouverait de leur côté.. » – l'ordure – ponctue Dodo dents serrées.
   Thx accuse la confirmation que le complexe est cuit, par l'expression du raisonnement circulaire de l'Inspectrice qui commence à l'accuser. Il doit poser sa mesure.
   « À moins qu'il ne s'agisse encore d'autre chose que votre inattention par faiblesse, où bien même mon intention de vous faire faire des clones ; et sans y aller du dos de la cuillère il lance : La seule préservation en-soi de son code génétique, qui se propage nécessairement du pour-soi à tous autres, dessine l'horizon courbe d'une histoire qui s'englobe. La trope ne manque pas d'insurger Dodo :
 – Vous êtes massematicien, pas psychohistorien, je ne vous permets pas de me parler comme ça. Dites moi comment sortir de chez vous, sans que ce soit d'un guêpier qui me jette dingue épiée par la rue de toutes ces affiches de moi-même.
 – .. par la fluidité de la foule justement, puisque c'est elle qui vous voyant reconnue vous lynchera menu sitôt le nez dehors. Il faut vous en nimber, prendre son son aplat et pour ça je sais par quoi.
 – Alors vous ne me le dites pas ?!
 » (furieuse)
   Le raisonnement de Thx va à contresens de la vivacité de la femme enragée qu'il perçoit en elle. Avant qu'une inspectrice des Obéissances se retrouve dans la platitude de sa vie - elle qui tant d'user de petits autres s'ambitionne jalouse à son supérieur qui manie tout - je ne peux rien lui dire. Il s'était répété en accent sur le 'pl' ; ce qui l'intrigua. Un lapsus ? Vue la circonstance il était indiqué que l'indice menât à l'enquête initiale qui avait mené Dodo là. Il se rappelait que c'était sous un prétexte de vols qu'il avait subit, qui révéla cet APSO qui ne brillait que de lapins. Il tente une échappée :
   « Vous ne sauriez pas me dire ce qui vous a PLu..
 – Pas la peine de parler en faisant des manières ridicules avec vos lèvres. Dites-moi comment sortir !
 – Vous le trouverez si vous usez du même subterfuge que celle que vous poursuivez. Prenez l'apparence d'un avatar.
 – Je n'en ai pas et c'est la nouvelle interdiction que Pof prépare.
 – Raison de plus, prenez celle d'un lapin, ça ne manque pas ici, ça annule les rencontres et vous pourrez faire croire que c'est publicitaire.
 »
   Compromis acceptable se dit Dodo pressé de retrouver la horde qui puisse lui dire où est Nath.

* * * * * *

    Resté seul avec une tension trop forte, Toll repense à des écrits de Tat restés jusqu'à présent lettre morte ; est-ce que ça le calmerait ? Il les charge et découvre des tirés à part de Zénon ! Que ne m'aura-t-on pas caché.. soupire-t-il en comprenant vite qu'il lit son ratava analysant Homopou. « Il savait tout » s'entend-il dire. Il est inhabituel est assurément nouveau que Toll s'entende. Il le remarque mais aussitôt qu'il se tient critique, il accuse une baisse du régime affectif concomitante. « Bon sang je me divise » se dit-il. « Tu devrais dire bon sans ! » cette fois il se tutoies ! « Ça ne va pas dans le bon sens. » dit une autre voix. Sous la pression de ces perspectives ouvertes, ses yeux traînent sur une découverte de Zénon qu'Homopou qualifie D'eux-dupe - un contre-transfert transparent. Serait-il sa propre victime ? En rencontrant la relation de son psychohistorien avec la création d'Alinstan, l'arbre de la vidéo de Zénon, le fruit cueilli d'Eury, Anthéaum fait face à une confrontation coupable dans une impasse narcissique, il serait l'Œdupe. Il s'angoisse. Son refoulement de la nature ucmpp de Soissan n'arrive pas à empêcher l'expression d'un symptôme dans un acmé : il contacte Soissan. 
   « Je suis le Second de la Capitaine qui vous a rendu visite dernièrement - elle me demande de vous demander si elle n'a pas oublié son sac chez vous ?
 – Elle n'a pas oublié de vous dire que je suis un ucmpp ?! se moque Soissan incertain que Nath l'ait cru et certain que ça ne veut rien dire à l'autre.
 – Je vous interdit..! jappe Toll qui s'arrête, interdit de s'entendre parler comme ça.. Il continue en voix de basse pour finir la phrase, ..de me parler comme ça.
 – Je m'attendais à ce qu'elle m'accuse d'avoir volé son sac ! surpris que l'autre le prenne comme son instrument de prédilection. J'avais transféré l'affaire à notre Directeur qui l'a prédit. Ou qui l'a dit après.. quelque chose comme ça.. Bref, il m'a dit qu'il s'attendait à votre appel.
 »
   Le directeur de la contre-Horde pensait que c'était Dodo qui était passée mais personne ne le sait jusqu'à présent ; et Soissan continue :
   « Il m'a dit de vous avertir qu'il avait la formule d'Homopou et qu'il connaît l'antidote au 5NH ; un bon conseil, gardez vos distances ou nous avertissons la population.
 – Vous connaissez l'Œdupe ?
 – Je n'ai pas dit la hupe, on dit l'houppette.
 »
   Toll est sûr qu'il n'a pas compris. Soit il confond
les documents de Zénon avec ceux d'HomoPou, soit il ne connaît que les seconds, mais en tous cas ce n'est pas lui qui pourra le renseigner sur la névrose catastrophique que le psychohistorien promettait aux narcisses intégraux mal assimilés. Toll bat en retraite sans tenter plus de quiproquo.
   « Je lui dis que vous êtes innocent, rassurez-vous. Et la hupe de votre chef nous permettra de toujours nous éloigner. Personne ne veut de collision, n'est-ce pas. »
   En raccrochant, Toll a commencé à admettre qu'il n'était pas seul ucmpp au monde et que Soissan pouvait peut-être le doubler. En même temps il sent son angoisse tourner à la brise philosophique qui passe sur l'étang perdu. Homopou a été analysé par Zénon se dit-il, mais ces dissidents semble ne pas le savoir. C'est Nathalie qui pourra en tirer des conclusions selon ce qu'Eury lui apprend, songe-t-il ; totalement apaisé, l'avatar se retourne vers son APSO qu'il entend préparer à la Tempête de l'Houppette.

* * * * * *

   Thx décroche enfin ! Du combiné mural auquel elle s'accroche, la Capitaine commençait à pendre. Mollement elle flotte avec plaisir dans le bleu jeu de lumière évanescente de l'incubateur. Les embryons paraissent en bonne santé mais elle ne se contente pas du peu. Nathalie ne sortira pas avant d'avoir eu un éclaircissement.
   « Vous êtes bien arrivée ?
 – Je ne vous appelle pas pour vous inquiéter ! Je suis seulement sûre que selon toute probabilité vous aurez de la réponse. Ça sature ici d'une lumière inexistante dans l'incubateur des milliers d'ectogènes ; est-ce une question de masse ? ; si ce n'est pas psychique vous saurez me le dire.
 – Je vous mets en attente. Notre visiteuse n'a pas finie de préparer sa sortie.
 » Et le massématicien la laisse rependre au bout du fil.
   La transpiration rend difficile l'enfilage du costume de Dodo. Depuis que Nathalie est partie, elle s'est ralentie – ce qui a permis de compléter l'investigation déjà entamée de Thx. Il avait commencé à l'embêter avec des histoires d'angoisse qui n'avait d'objet qu'objets, mais pas relations. Maintenant il lui a parlé chromosomes, qu'on ne pouvait tant voir qu'on oubliait de les sauvegarder. " Il me croit bête mais j'ai bien compris " se dit-elle " et il va se servir de ça pour me reservir ses négations.."
   En regardant le massématicien à ses pieds qui tente de la déguiser en lapin, elle retrouve la situation surréaliste qui lui rend la politique paranoïaque. Maintenant Nathalie lui téléphone ! " C'est un comble, je vais lui faire payer ça ". Depuis que Eury lui a appris que Zénon était dans les secrets d'Homopou, sa chasse à l'ectogène dépasse en priorité l'APSO. « Une drague vulgaire,
 » siffle-t-elle distinctement qu'elle se moque des efforts de Thx pour lui enfiler les jambes.
   « Vous pourriez participer un peu.
 – Je parlais d'elle.
 – Je comprends, mais ça ne désavoue pas la jalousie. Il passe la cheville. Est-ce que cette femme vous retire quelque chose, comme cet APSO qui m'a libéré de mes dettes.
 – Je disais n'importe quoi.
 – C'est pour ça.

 

- suite -