accueil                                                                                                                                   table

 

LATHAKH

ed.2019

Chap.23 - Chap.24 - Chap.25

 

   La Capitaine VanTempoup venait de raccrocher que le psychanalyste recevait un appel annoncé du bureau des Obéissances - sa haute autorité s'était imposée aux filtres de Lapareille, obligeant Tat à prendre la ligne malgré l'ordre qu'il s'occupât sur le champ, immédiatement d'hormones. « Ça n'arrête pas.. soupira-t-il
 - Monsieur Potar, j'espère que je ne vous dérange pas. Je suis inspectrice, je pense qu'on vous l'a signifié
 - Oui, je comprends.
 - Vous devez savoir pourquoi j'entre en contact. Mme Eury qui est notre employée a déclaré que vous étiez son psychanalyste. Le confirmez-vous ?
 - Elle n'a enfreint aucune règle en vous en informant,
 - Alors je voudrais savoir où vous vous trouvez au moment présent où je vous parle.
 - Je n'ai pas à vous répondre sur ce point. Je suis au-delà de LaGrange et par conséquent de la juridiction de Taire.
 - C'est entendu, mais vous faites de la téléconsultation avec un écho tairien.
 - Oui, j'en réponds.
 - Vous devez me rapporter ce que vous savez du Dr Thx. Votre patiente Eury m'a fait part de votre connexion avec ce massématicien localisé sur Taire.
 - Je ne le connais pas.
 - Mais vous pouvez me dire ce que vous en pensez. C'est tout ce que je vous demande. »
   Tat mesure la menace que loge l'intrusion des Obéissances dans la communication de Lapareille. En toute apparence, il ne n'agit que d'un tâtonnement de l'enquêtrice. Mais elle a par ailleurs déjà frôlé de près son analysant Toll et s'est signalée dans la découverte de Thx. Tat peut encore espérer qu'il ne s'agit que d'une enquête qui le vise par le hasard, d'une routine aléatoire ; c'est peu probable mais il sélectionne la stratégie de l'ignorance :

   « Il faut remonter aux trois négations pour comprendre ce que j'en pense »
   Dodo s'est violemment crispée, mais elle a pris la leçon de la déconfiture qui l'avait fait fuir Thx. « Ils utilisent mes trois échecs pour m'anéantir, s'assure-t-elle, mais pas deux fois ! » Cette fois elle tourne ses défaites à son avantage. Elle entendra que Tat, qui fait allusion à ses trois échecs, est un complice de Thx qui complote contre elle ; elle lui montre qu'elle ne recule pas : « Ne vous gênez pas mais tenez votre sujet ! Je saurai vous contrôler, je viens de le rencontrer.
 - Je pense qu'on ne peux rien savoir et pas dire grand chose de ce confrère. J'en ai entendu parler par mon analysante qui m'a dit que vous lui en aviez parlé, réplique Tat pour équilibrer l'à-l'insu-de-l'autre, et je ne saurais aller plus loin dans la limite du secret des séances.
 - Mais vous n'avez pas hésité à remonter aux trois négations à l'instant.. lui retourne la stratège. Vous dites bien que vous êtes psychanalyste... interprétez !
 - Je dirigerai donc votre attention sur ce qu'ont vu les voyants psychiques, tire à l'intuition Tat en songeant à Tyrésias et ne doutant pas que Nath lui en parlera aussi bientôt; il se prépare - si vous savez ce que c'est que faire semblant, vous pouvez faire semblant de faire semblant. Répondez, vous pouvez ?
 - Oui mais c'est dur.
 - Bien sûr, nous sommes d'accord. Faire semblant c'est se duper. C'est la sorte de négation de soi qu'on trouve dans l'idée de n'être pas anonyme.
 - Bon, maintenant que vous êtes bien remonté, on pourrait peut-être redescendre à ce que je vous demande.
 - Si vous voulez. Vous me demandez de dire ce que je pense de quelqu'un que je connais par ce que vous en avez dit. Nous avons donc quelque chose comme un pur semblant, je vous prierai de ne pas croire que je répète ce que vous dites.
 - Eh, bien qu'en pensez-vous ? Vais-je enfin savoir ?!! s'impatiente-t-elle.
 - Que c'est un être psychique.»
   Ça laisse Dodo coite ; elle répond par la logique du spasme.
   « Je retiens contre vous que vous ne voulez pas me répondre. Ça risque de vous coûter cher. Et bien sûr vous ne savez rien d'APSO ?!
 - Si ! C'est une production psychique. J'en ai entendu parler conduisant à la même déduction ; ça doit ressembler à quelque chose. »

   Tat en disant la vérité a sauté sur l'occasion de détourner l'attention de cette rapace, qu'elle avait portée sur Anthéaum. Elle tire en effet son carnet d'amendes de sa poche au matricule brodé fil d'or.
   « Et ça ne veut pas dire que Thx en soit responsable ?!
 - Non ! sanctionne-t-il, et cette troisième négation confirme les deux précédentes, être et produit, psychique.
 - Bon. Je classe l'affaire, dit Dodo à bout. Elle éteint ostenciblement les connexions administratives ; vous trouverez mon rapport dans votre dossier de surveillance. Nous sommes seuls maintenant. Vous pratiquez bien sur Taire par téléconsultation, s'explique-t-elle en battant soudain des cils. Je voudrais vous poser une question en tant que professionnel ; vous auriez de la place pour me faire un peu de psychanalyse ?
 -
Et qu'est-ce qui motive cette demande ?
 - J'ai rencontré une femme qui s'était faite passer pour un homme et je l'ai vite compris ; seulement maintenant je voudrais savoir qui c'était.
 -
Qui ? demande Tat qui pense qu'elle en a besoin - il a tout de suite pensée à ce que lui a dit Toll.
 - C'est ce que je vous demande,
tient ferme Dodo qui entame son analyse en se disant Je vais donner une leçon à ce blanc bec..
 - Nous venons de dire qu'on ne peut pas distinguer son semblant du semblant.
 - À ceci près que l'un d'eux produit quelque chose, vous venez de me définir mon inconnu. Vous ne m'avez d'ailleurs pas dit ce qu'en pense l'IA.
 - En effet l'IA ne laisse jamais voir ce qu'elle produit.
 - Eh, bien ! votre " être psychique " pense que c'est une femme dissidente, clame Dodo comme une victoire. Nous avons les premiers écrits de Thx ; il dit tout le contraire de la mère d'Hélène.
 - Mince pense Tat, voilà qui va agiter Nathalie ; donc à quoi voulez-vous en venir ? si vous voulez que je vous analyse...
 - L'IA s'est faite femme parce que les hommes l'ont négligée. Ces masculins ont pensé n'y trouver que des erreurs ou des échecs qui les rendraient indispensables. Moi par exemple, avec trois démineurs j'ai pensé que l'initiative primait, mais ils ont été contrôlés de l'extérieur. Je ne dis pas que je n'aurais pas pu mieux faire, mais si vous pensez m'attaquer par ce moyen vous ne vous doutez pas des ennuis que je peux vous faire. Vous croyez m'impressionner avec vos "productions psychiques"  mais vous n'avez rien vu de ce que je peux produire..
 - hum, hum, dit Tat, voulez-vous que nous reprenions cela la prochaine séance.. »
   Mais Dodo s'accroche avec des signes qu'il craint révéler un délire.
   « Vous pensez sans doute que vous pourrez toujours contenir la dissidence d'Hélène ! monte-t-elle d'un ton. Tat doit s'accrocher :

 - Hélène était à la tête de la Seule Armée du Monde ; s'il y a eu de nombreuses armées qui l'ont défaite c'est qu'aucune ne peut réussir et sa dissidence aura raison de la dernière qui occupera Taire. »
   Cette fois l
'effet thérapeutique est immédiat. Le silence en retour traduit la sidération de Dodo, suspendu à un bref hoquet... qui la laisse reprendre la parole.
   « Vous voulez dire que j'ai déjà fait un transfert ?
 - Assez typique, oui.
 - Bon, je vous l'accorde. Je suis obsédée par cette Eury que je dirige ; elle avait un chien fou quand je l'ai rencontrée dans un bouge. Vous n'imaginez pas non plus la pression qu'on subit dans l'administration. Vous avez raison, retenez moi une prochaine séance.
» Lucide Dodo néanmoins furieuse coupe sèchement la communication.

 

   Cette fois-ci le téléphone reste silencieux et personne ne frappe à la porte du burlab. Tat enfin seul réfléchit au motif qui a coupé court à la paranoïa de l'inspectrice. Si on pense à Pof c'était un choc de mettre Hélène à la tête de son armée, mais aussi rappeler qu'unique, une armée devait être du semblant dont ils venaient de parler. Elle avait dû trouver que Potar plaçait Hélène, l'idole de Dodo apparemment, à un niveau qu'elle n'osait elle-même pas imaginer. Ça l'avait psychiquement dépassée. Et ça ne suffisait pas à Potar ; on n'arrête pas une paranoïa rien qu'en la dépassant. Tat cherchait d'où elle venait.
   Il reprenait dans l'autre sens : Comme arrive-t-elle à croire que sa mystérieuse hommasse est Eury ? Elle est certainement en dissension avec sa hiérarchie, peut-être avec de plus hautes instances. Il mesurait la détresse dans laquelle l'inspectrice se trouvait. Et encore ne lui avait-il pas dit qu'elle avait régné avec Akhnaton sur le monde connu de l'époque !
   Sa division se trouvait là. Dodo avait bien distingué sa seconde préoccupation, du motif initial qui occupait l'inspectrice : elle avait coupé les communications administratives puis s'était adressée au psychanalyste. Le premier rapport avait poussé l'énigme 'THX' dans la lumière qu'on prête au psychisme. Le second motif révélait qu'elle exposait Eury. C'était par cette ex de Kelper, tombée depuis dans le secret d'Alinstan, que Dodo avait trouvé le contact avec Lapareille et sa mise en danger du même coup. Il devenait certain que son enquête ne devait rien au hasard mais en remontant de la source à ce qu'elle visait on retombait encore sur Zénon par son être psychique qu'il cachait ;
« Ça avance mais c'est chaud, » se dit le psychanalyste.

 

   L'Inspectrice raccrocha en se disant « Mais qu'est-ce que j'ai fait ?! Je perds la tête, moi. » Elle était prête à penser que maintenant Pof, à l'aide de deux agents, Thx et Potar, cherchait à la rendre folle comme ils avaient détruit l'homopou. Son regard commençait à chercher des radars dans son bureau. Il fallait qu'elle se ressaisisse. Les défenses de son être vital détournaient sa mélancolie vers l'amour d'Eury - elle s'encourageait à l'idée qu'elle lui ferait des confidences. Elle allait bientôt célébrer son neural. « J'ai tout juste le temps de me préparer.» Le calendrier des cérémonies avait mis au tableau un Neural qui commençait à clignoter pour annoncer l'imminence. Elle devait être en bas dans dix minutes. En se faisant vite limer les ongles avec énervement, Dodo sentait croître en elle l'idée que l'infirmière, elle aurait eu une aventure avec le directeur d'Alinstan. « C'était inévitable, avec un tel tempérament ! » se disait-elle à l'agonie ; quand elle atteignit le niveau de la certitude sur le thème de la jalousie, Dodo avait pratiquement normalisé sa paranoïa. Elle serait être en état pour accomplir ses tâches officielles ! le tableau maintenant bipait à point nommé et la porte de l'ascenceur s'ouvrit automatiquement pour la descendre à la Salle des Mariages. C'est la commodité pour les célébrations de neurals.
   Dodo passé son écharpe. Elle s'attend à trouver Eury - les neuralinks sont plutôt rares - venue enregistrer son Tom mécanique, mais aux pieds de son trône une inconnue avec un homme qui a tout l'air sensible. « Vous venez bien pour un neural ?!
 - Oui répond la femme, pour deux d'ailleurs. Nous avons compris que le premier était insuffisant, on a cherché le narcissisme intégral.
 - Vous l'avez trouvé ? en se tournant vers Toll qui regarde hébété, dans l'autre direction un personnage qui entre. 
 - Ah, enfin ! voilà notre témoin » applaudit l'assesseuse pour humilier le retard. 
   C'est Zénon Kelper qui vient d'entrer dans le hall. Ce n'est pas possible se dit Toll qui se frotte les yeux. Zénon les rejoint et s'assoit sans autre signe que trois bonjours qu'il distribue à la ronde ; quand il arrive à Toll, l'inobservable profondeur dans son regard - qu'il lance à son avatar - l'intime de faire semblant de rien. Nathalie, elle, ne reconnaît pas Zénon qu'elle n'a jamais vu ; Dodo pas mieux. Devant le silence prostré de Toll Dodo se révise et pense qu'il s'agit bien d'une machine.
 - Mais enfin ! Vous avez fait 'deux' neurals, alors que le premier aurait été déjà précoce avant la cérémonie. Que voulez-vous que je fasse ?! Que j'officialise votre conduite sans permis ?
»
   Le conciliabule ne reste pas silencieux longtemps. C'est Nathalie qui s'adresse à Anthéaum
« Mais dit quelque chose, c'est toi qui voulait qu'on vienne,
 - Oui, dit Toll extrait de sa torpeur, d'ailleurs on a copulé dans le second..
   Il s'interrompt en grimaçant. Nathalie vient de lui jeter un coup de pied sous la table. Il se rattrape en catastrophe - « Je veux dire, non.. n'officialisez pas 'sans permis', s'il vous plait.. tout le monde fait son neural avant, c'est tout de même très courant.
 - C'est admis, dit Dodo, mais copuler pendant le neural, ça, ça pose un problème. » En fait, pour l'Inspectrice de Obéissances, le problème est la présence de ces étrangers, alors qu'elle attendait l'infirmière et son robot. La voilà devant trois inconnus ; et elle ignore qu'ils sont ceux qu'elle recherche le plus, Devramor, APSO et Zénon ! Elle ne pense qu'à son rêve
« Vous faisiez l'amour souvent ?
 - Non jamais, c'est la première fois.
»
   Eury m'a trompée se geint Dodo en elle-même ; ces deux-là à peine déniaisés sont une vulgaire tairienne et son console un peu amélioré. Elle n'encaisse pas la défection de son amour tourmentée ; Dodo va bâcler la cérémonie avec une dernière vérification.
 - Bon, une dernière question, est-ce que l'un d'entre vous connaît Alinstan ?
 - - - Nooonnn! font les trois voix en chœur, qu'est-ce que c'est ?
 - Ce n'est rien. Personne ne doit connaître la base d' " à l'instant ", c'était juste une vérification d'usage. Je peux à présent vous déclarer Neuraxés. L'assesseuse donne un violent coup de marteau sur une planche en bois qui se montre indestructible. Vous trouverez vos certificats en sortant. Mais laissez moi vous rappeler qu'il n'est pas recommandé de coïter en neural, ce n'est pas fait pour ça. Quant au narcissisme intégral, ne cherchez pas ça ; c'est comme chercher la libération par le nudisme. Le nudisme n'a de sens que si on est déjà libéré. C'est pour ça que le Çadoux s'est séparé du Çabas.
»

   Sur ces doctes mots seyant à sa fonction Dodo a clos la cérémonie. Elle remonte par l'ascenseur tandis que les trois autres sortent par le grand portail qui leur jette des petites pouffées de riz automatiques pour l'occasion. Quand Nath et Anthéaum se dirigent vers le premier supermarché où elle trouvera une cabine d'essayage, Zénon les suit.
 « Pourquoi nous suit-il celui-là ? demande à l'oreille Nath à Toll, demeurée réticente à l'officialisation. C'est un mouchard leur témoin ? »
   Avant qu'il ne réponde, elle détecte une cabine téléphonique à l'entrée ; c'est encore mieux - « ce sera parfait » annonce la capitaine pour son retour en son navire. Elle prendra
le canal ouvert par Dodo elle-même quand elle cherchait Eury. Toll, lui, fait signe qu'il reste. Nath a déjà transmis une pic de Zénon qu'elle trouve louche, par sms automatique à Lapareille pour investigation.
 
« Tu ne tarderas pas. Je suis toujours la capitaine et je te compte pour le quart, » rappelle-t-elle en fermant le rideau pour s'engouffrer dans le téléphone.

 

suite