accueil
__0__ script argument prépo Chap.1 Chap.2 Chap.3 Chap.4 Chap.5 postpo glossaire clips table
        Chap.6 Chap.7 Chap.8 Chap.9 Chap.10        

LATHAKH

 

Chap.9

 

 

    « Je suis là, crie Nathalie, à la télétrans
 – Je veux vous voir, crie Tat qui se déplace à grands mouvements de brasse en l’air. Il est suivi de Toll
 – Moi aussi ! »

   Elle est dans la bibliathèque*. C'est un lieu de la station spatiale où l'on ne parle pas sans formule d'entrée; sauf quand on sait que l'Intelligence ne vous prend pas pour un livre - c'est à dire lorsqu'elle est consciente d'être dans une phase d'échec. Quand Tat la trouve, Nathalie dit sans préambule : « J’ai passé au crible l’analyse de cette formule infernale. Même le décryptographe de la souveillance n'y arrive pas ! ça ne veut rien dire. Personne ne la comprend. » Elle tend la pic à Tat. C'est celle qu’Eury avait transmise à Toll : « Vous connaissez ça, vous ? » Potar la saisit et déclare sans hésitation, mais avec une formule d'entrée - voulant dire que l'échec est résolu.

   « Potar-moi je parle : je le reconnaîtrais entre mille ; c’est du Zénon ! »
   Nath n’arrive pas à le croire. Elle enchaîne
 : « vous voulez dire que vous comprenez en quelques secondes ce qui met en échec nos puissants calculateurs ?! »
 – Eh, bien ! Je suis son psychanalyste tout de même...
 – Un grand psychanalyste
 ! À qui on ne peut rien dire..  surgit Anthéaum quand il entre à son tour. Il n'a pas digéré comment Tat l'a remis à sa place.
 – Vous n’allez pas vous disputer ! J’ai compris que Tat, tu es le psychanalyste de Zénon
 ; tu écoutes son histoire et lis dans son ADN. Toi Toll, tu es l'avatar de Zénon ; tu es forcément la représentation psychique de ce Zénon mais tu détiens ce qu'il a d'inconscient. Quant à Zénon Kelper lui-même, il déblatère sur Taire au milieu d’une cacophonie d'hypnotisés de Pof qui font écho à ses propagandes. »

   Le silence dans la grande bibliathèque règne un moment.
    « Potar-moi je dis que c’est à peu près ça, approuve le psychanalyste ; c’est pour ça que j’hésite à traduire devant Toll ce que son ratava a voulu dire. D'habitude c'est plutôt à Zénon en personne que je livre mes interprétations.
 – Comme si je n’étais pas capable de comprendre la pensée de mon origine ! Quand on ne sait même pas si un psychanalyse ne fait pas de transfert sur lui-même, on laisse entendre que les avatars ne se feraient que des illusions.
 – Si vous continuez je vous mets au sas de compression ! 
 – C’est lui ! insiste Toll. Il dit qu’il peut lire sans fournir l'épreuve.. 
   ( manifestement il eut dû dire 'les preuves', mais devant la photo des fenêtres qu'ils ont en main, Toll fait une erreur ou de l'esprit )
 – Un sophisme plus qu'un jeu de mot.. marmonne Tat.
 – Et pourtant Monsieur Potar, conclut la capitaine prenant le parti du plaignant, il va bien falloir que vous nous disiez ce que signifient ces symboles que le psychohistorien Kelper affiche à la rue dans un village où personne n'en répond. Les renseignements venant de Taire disent que certaines personnes sont deviennent aveugles en passant devant. On soupçonne qu'il s'agisse d'une secte à ciel ouvert.

 – Je veux bien mais alors il faut se rafraîchir la mémoire. Zénon avait déjà écrit une formule avant d’échapper à un tentative d’assassinat. Je demande de l’examiner parce que si vous ne la connaissez pas, vous n’arriverez jamais à l’autre.

"WO

 – Il s’agit de psychologie collective, je le sens ! commence Nathalie qui se souvient des jeux de pistes de son enfance.
 – Vous êtes chaude.
   Elle rougit en se tournant vers Anthéaum qui l'approuve et se lance à son tour.
« " est le symbole mathématique de "quelque soit" ! Mais connaissant mon Zénon, il n’a pas pu s’empêcher de l’employer dans le sens d'un indéterminé " Quelque Soi "
 – Oui ! C’est cela. Il s’agit d’une collectivité humaine qu’on ne peut pas mathématiser. C’est le soi commun de l’être universel, amplifie-t-elle.
 – Mais bon sang ! s’il nie les mathématiques, il devrait le dire, note Toll soutenant Nath. Par conséquent, à l’autre extrémité ce n’est pas la lettre ‘O’, mais son dit-chiffré, c’est zéro : 0.
   Ils se tournent ensemble vers Potar qui reste de marbre. Tant qu’ils n’auront pas épuisé toutes les hypothèses, il ne dira rien. Toll et Nathalie reprennent l'examen du dichiffrage.

 – Il y a ce double V , fait à présent remarquer Nathalie.. mais je doute que ce soit possible.
 – Je vois bien que c'est douteux mais, le connaissant, encore une fois je crois qu’il faut... N’ayons pas peur d’envisager que ce soit des jambes en l’air. Zénon suit volontiers le sens commun.
 – Une partie de jambes en l’air alors, parce qu’il y a au moins deux V, W.
 – Mais Eury a fait remarquer qu’il y en a qui ont la barre et deux autres pas.
 – Je résume donc, dit Nathalie : ça représente le narcissisme et qu’il y en a un qui en sort. Mais ensuite – là j’hésite – car ça veut dire que c’est bien une lettre. Une lettre chiffrée sans la barre puisqu'elle est entre les jambes, c’est le symbole phi, , le phallus des psychanalystes ! C’est ça l’O. »
   Aboutissant à cette conclusion, Nathalie a le sentiment qu'elle ne peut pas le dire à Tat en face. Mais au lieu d'interroger Toll, en se tournant vers lui elle devient écarlate et se fige en commençant à trembler. Anthéaum ne peut pas l'approuver. Elle s’empourpre et il voit ses yeux se retourner. Elle vire à la convulsion ; l’alerte gravitationnelle d’ailleurs est automatiquement lancée. La sirène d’alarme sonne dans tout
LaPareille et sa capitaine est magnétiquement plaquée au mur – ou au plafond, comme on voudra – pour limiter les effets des spasmes. Comme si un démon furieux d'être aplati l'avait prise, les secousses cloniques s'amplifient de plus belle. Le module entier d'IA s’en trouve dangereusement secouée. « Au Secours ! » crie Tat dans le vide. Anthéaum beaucoup plus pratique pense immédiatement à l’infirmière. Il compose mentalement le numéro d’Eury et, par bonheur, la connexion est immédiate.

 – Qu’est-ce qui arrive ? Vous avez la solution ?
 – Non, notre capitaine fibrille ! répond Toll brutalement, nous avons besoin d’aide
 – C’était la mauvaise formule ?
 – Arrêtez avec ça, je vous dis qu’elle va mal, elle tourne au mauve ; ça a commencé par des tremblements qui se sont généralisés et puis…

 – Mais il faut faire un bouche à bouche d'urgence !
 – Oh ! Mon dieu..
 – Ça y est ?! Vous êtes en contact avec Dieu
 – Non, ce n’est pas ce que je voulais dire, mais.. elle commence à baver.
 – Eh ! bien, c’est vous l’infirmier d’urgence, qu’est-ce que vous attendez, vous croyez que c’est un métier facile.
   Admettant que c’est son devoir, Antheaum applique la mesure de secours. Durant de longues secondes..
   Le bouche à bouche dure des minutes si bien que Tat et Eury commencent à parler ensemble. Ils envisagent une importation téléportatée de l’infirmière, mais finalement l’étreinte se desserre et l’épileptique se réveille.

 – Qu’est-ce qui m’est arrivé, demande Nathalie dans les bras de Toll en voyant Tat.
 – Vous avez phi brillé, on peut le dire, répond le psy bouleversé.
 – J’ai trouvé la solution ?
 – Non, continue-t-il encore secoué, il suffisait de retourner les lettres, et ça faisait AMO
 – Mais vous n’auriez pas pu le dire avant !
 – Il fallait que vous passiez par là, mais je reconnais que c’est un peu chaotique.
 – Espèce de..

   Nathalie qui retrouve ses esprits se redresse et repousse Toll en sortant de l'étreinte. « Et vous Toll, vous ne pouvez pas vous tenir un peu plus décemment ? Qu’est-ce que c’est que ça sur votre visage, vous bavez maintenant ?! » Elle cherche à reprendre contenance mais elle est alanguie et saisie de pitié. Elle cherche ses mots en l’essuyant avec le pan de son chemisier. « Oublions tout ça, pauvre avatou, si touchant ! »
   La capitaine amollie, méconnaissable, se tourne vers Potar décontenancé « Qu’est-ce que ça signifie AMO, cher spécialiste ?  »
   Le psychanalyste saisit l'occasion d'un peu de sérieux qui permettra de remettre les idées en place de tout le monde. Il prononce mot à mot, comme un goutte-à-goutte de tranquillisant ce que Kelper lui a raconté au début de sa psychanalyse :
   « AMO est une découverte qui est arrivée à Kelper par sérendipité en voulant démontrer le contraire il a retrouvé que notre civilisation avait été créée par un personnage qui s’est fait connaître sous trois identités : A, M et O. Ce n’était pas vraiment un coup monté. On s’était rendu compte avant lui, que la psychologie collective avait une triple personnalité. Dès qu’il y a eu des gouvernements de l’humanité, ils ont été triadiques. C'est ce qui expliquerait que bien plus tard, une unique personne a eu l’idée – ou a été inconsciemment mû par l’idée, de gouverner sous trois noms, sans que chacune de trois populations sous son pouvoir ne le sache.
 – Il voulu tromper son monde ? s'inquiète la jeune femme.
 – Pas du tout ! Il n’a trompé personne, au contraire ; le gouvernement est comme ça : triadique. Il paraît que maintenant la cybernétique en fait la preuve.
 – Effectivement, étant cybernéticienne, c’est bien comme ça que ça se passe. Je le confirme. Il s'agit du gouvernement d’un système par le même système.
 – Alors vous savez qu’une fois cette double autorité établie, lorsque le système se met en marche, il l’oublie et ne fonctionne plus que par l’idée d’une unité.
 – Je préciserai même, intervient Anthéaum, qu’étant moi-même une ‘unité’ - "cybernétique" - j’ajoute.. que j’ai pu consulter les registres d’information et qu’on appelait cet état "tantra".
 – Tu m’épargnes de longues explications, répond Tat soulagé de voir Anthéaum revenir aussi. Mais au moment même où nous sommes, puisque tu prouves que nous y sommes, nous sommes forcément projetés à l’inverse, dans un miroir à retournement, puisque nous l’avons vu. C’est pour ça que la formule de Kelper a été renversée.

 – C’est la même clé de lecture pour la seconde formule ?!
 – Bien sûr, c'est la raison pour laquelle il fallait comprendre la première. » Tat entrevoit qu'il n'ont pas tribulé pour rien «  Quand on sait pourquoi ces formules se renversent, on peut parfaitement s’en servir : MEWE fait WEME et MEWE et ainsi de suite. Bien sûr c’est en anglais, moi et nous. » Il voit le bout du tunnel et son explication maintenant s'élargir dans la dimension pratique :
   « Tout cela confirme que nous sommes sur la bonne piste avec Kelper ; nous sommes partis sur la remarque que sa mère avait menacé les ectogènes et nous l’avons suivie jusqu’à ce point où nous trouvons le début de la psychologie collective. » Sur cette énigmatique parole il se tourne vers Toll - «  Tu pourras aussi répondre à Eury maintenant, » - et se retourne vers Nath.

 – Eh ! bien mon Potar, déclare Nathalie encore vacillante, votre présence ici ne s’avère pas inutile. En traitant Zénon à travers Toll vous apportez d’intéressantes nouvelles qui s’appliqueront à notre entreprise. Nous allions sur l’Une à partir du futur. Peut-être que grâce à vous, pourrons-nous partir du début.
 – C’est trop ! parce que ce n’est pas tout ! explique Tat flatté. Ce bel assemblage par trois a été fabriqué par les mères. Je pense que vous en profiterez d’autant plus. »
   Nath dégrise immédiatement.
   Enfin ! Une information sur la Mère. Toll qui raccroche de sa communication, s’insère aussi restauré dans la conversation.
 – Eury nous prodigue de renseignements complémentaires. En m’ayant assisté lors de ton sauvetage, elle m’a dit de te communiquer ses observations - sans être un diagnostique.. mais c’est une professionnelle, elle a de l’expérience : c’est ce qui s’est barré qui a déclenché ta fibrillation. La nature a horreur du vide, la culture prend sa revanche avec trois manières au moins, de marquer ce qui manque.
 – En coupant la parole par exemple ?
 – Tu ne le regretteras pas, s’excuse Toll : la barre au-dessus s’appelle un ‘macron’, c’est une négation totale, mais on peut aussi la mettre en travers, comme une écharpe d’élu ; tandis qu’on laisse entre parenthèses tout ce qui ne compte pas. Ce sont les trois formes d’expression de la négation m’a-t-elle dit de te transmettre.
 – Et ça s’applique à la mère, fait remarquer Tat
 – Tout de même ! dit Nath. On arrive à calculer la mère. Elle prend la main de Toll en le regardant anxieuse.

 

accueil
__0__ script argument prépo Chap.1 Chap.2 Chap.3 Chap.4 Chap.5 postpo glossaire clips table
        Chap.6 Chap.7 Chap.8 Chap.9 Chap.10        

LATHAKH